The Washington Post columnist, Jennifer Rubin, may not be aware that her last Op-Ed has caused a chock in the ranks of the Polisario. What is sure however is that the hullabaloo raised by this Op-Ed that pillories the Algeria-backed Front is not likely to die away any time soon, informed sources from Tindouf said.

Mohamed Abdelaziz, the immovable Polisario chief, and some of his closest lieutenants were hastily summoned by senior officers of the DRS, the notorious Algerian military intelligence service, after the publication of the comment.

The analysis of the Washington Post actually comes after several other reports published in the United States and other Western capitals, which have all been deemed negative by Algiers. The DRS-Polisario meeting was devoted almost entirely to one issue: the human rights strategy followed by Algeria and the Polisario over the past months in Western Sahara has reached its limits.

The manoeuver consisting in inciting pro-Polisario extremist elements to carry out provocative acts against Moroccan law enforcement forces did not work. Worse than that, the effect of international media coverage was insignificant if not contrary to what the Polisario was expecting, as evidenced by the commentary damning the Polisario which was published in such a prestigious newspaper as The Washington Post.

 

This awkward situation has prompted Algiers to consider resorting to other influential lobbyists in Washington and New York in a bid to reverse the trend and straighten up the distorted image that is beginning to take hold overseas.

Now, Policy makers and political observers are convinced that the Western Sahara conflict is actually a mere reflection of an Algerian-Moroccan dispute, and that the Polisario, which has been ushered in this conflict, would have never existed without Algiers’ political, military and financial support.

But never mind, the DRS has tailored a new role for the Polisario in the new communication strategy seeking to promote a positive image of the separatist Front, the same sources commented.

Written by Khalid Ibrahim Khaled

 

31/05/2013

Comments (1)

  • anon
    Sbaai brahim (not verified)

    Nous avons largement mis en évidence la complicité de l’algerie dans touts le conflits qui secouent la région ,et Le conseil de sécurité des nation unies a déclaré dans sa résolution S/RES/2099 (2013) que le referendum est enterré depuis 2003 ,et que la solution d'autonomie sous souveraineté marocaine est sérieuse et crédible,et que l'algerie est un état complice dans ce conflit .d’autre part : Nul ne doute , que l’Algérie est un état complice dans les divers conflits, qui secouent les états nord africains et du sahel , c’est son régime qui est l’instigateur de touts ces troubles, par ses groupuscules interposés :notamment le Polisario,le mujao , Ansareddine et AQMI qui font tous partie intégrante de ce régime ,et ce sont les instruments par les quels le régime algérien a :
    1- renversé les islamistes après avoir gagné les seules élections transparentes en Algérie et massacré les kabyles pour leur spécificité incontestable.
    2- massacré les algériens par AQMI interposée
    - 3OO milles victimes civiles algériennes assassinées froidement
    - 20 mille civiles algériens portés disparus
    - 600 milles civiles algériens blessés
    -600 Enfants algériens assassinés durant ces deux dernières années
    3- kidnappé 74 Milles civiles aux camps de la hante tindouf lahmada par polisario interposé
    4- fait la guerre au Maroc depuis 1975 à ce jour par polisario interposé
    5- déstabilisé le Mali par AQMI ,mujao et ansardine interposés
    6- déstabilisé à mainte reprise la Mauritanie par polisario et mujao interposés
    7- tente de déstabiliser et persuader la Tunisie et la Libye par AQMI et Ansardine interposés
    8-nargue la communauté internationale et en premier lieu les arabes par ses agissements notamment :
    -Appui avéré apporté à Kaddafi
    - Appui avéré apporté à Bachar
    - Appui avéré apporté à l’Iran :retire les pétrodollars algérien des banques européennes lors de la crise économique européenne en signe de soutien flagrant au régime iranien et pour accentuer la crise économique européenne .
    - s’opposant à l’intervention de la communauté internationale au mali pour protéger ses groupuscules.
    - répression avérée des tunisiens lors de leur révolte
    le régime algérien sème le désordre et la peur en Algérie ,et dans tout son entourage par l'intermédiaire de ses groupuscules suscités qu'il finance à profusion , et le problème du Sahara occidental marocain est l'un de ses méat préféré dans le quel il ne rate aucune occasion pour l’incendier encore d’avantage au vu et su de la communauté internationale . Cependant ce régime vie ses derniers jours et la solution du problème du Sahara coïncidera avec l’avènement de la chute de ce régime, qui sera fêté comme une gloire par tout les peuples nord africains et du sahel.

    Jun 02, 2013