Les mercenaires du polisario s'enlisent de plus en plus dans l'isolement avec le nombre sans cesse croissant de pays qui retirent leur soutien et leur reconnaissance à la république sahraouie fantoche, rapporte samedi le quotidien canarien «El Dia».

 

Dans un article intitulé «L'Algérie perd le contrôle», le journaliste Ramon Moreno ajoute que «tout montre que l'Algérie a perdu effectivement le contrôle. Son investissement économique et politique dans le polisario a été à tous les niveaux ruineux».

 

Selon l'auteur de l'article, qui cite des sources dignes de foi, l'Algérie aurait accordé au polisario 300 millions d'euros pour l'armement, précisant à cet effet que l'ordre a été donné par le chef du renseignement militaire algérien au premier ministre pour procéder au transfert de cette somme aux comptes du polisario.

 

La publication fait enfin état de «l'implication» de l'Algérie dans les pratiques de tortures et de mauvais traitements qui sont infligés aux détenus dans les camp de Tindouf, en citant à cet égard le témoignage fait récemment à la télévision mauritanienne par l'officier mauritanien Mohamed Fall Ould Baba Maddou qui avait été séquestré et torturé dans lesdits camps. 

28/07/2013