«La position de Washington reste inchangée»

Le communiqué conjoint, rendu public vendredi à l'issue de la rencontre au sommet entre S.M. le Roi Mohammed VI et le Président américain Barack Obama, confirme que la position américaine sur la question du Sahara reste «inchangée», a affirmé le président de l'Association marocaine d'intelligence economique (Amie Center), Abdelmalek Alaoui.

«Ce communiqué constitue une réponse directe adressée à tous ceux qui avaient misé sur une détérioration des relations et un changement de la doctrine américaine sur la question du Sahara», a précisé Alaoui dans une déclaration à la MAP. Le président d'Amie Center a relevé que les Etats-Unis soutiennent le projet d'autonomie et pensent que «c'est la solution qui peut permettre de sortir de l'impasse».

Alaoui a précisé que ce communiqué «intervient comme une clarification magistrale de la relation transatlantique et un renforcement de l'axe Rabat Washington». La sécurité et l'économie étaient au cœur de ce communiqué conjoint, a fait observer Alaoui, expliquant cela démontre qu'il s'agit de deux préoccupations centrales des deux partenaires, qui sont à près de 300 ans de coopération. Il a noté que le Président américain a souligné le leadership de S.M. le Roi sur la question migratoire et la démocratisation du Royaume.

«Cela montre que les Américains reconnaissent en S.M. le Roi, un Souverain qui prend les choses en main et qui est en train de revigorer le partenariat Sud-Sud», a-t-il ajouté. Les Etats Unis ont «clairement» indiqué que le plan marocain d'autonomie au Sahara est «sérieux, réaliste et crédible, et représente une approche potentielle qui pourrait satisfaire les aspirations de la population du Sahara à gérer ses propres affaires dans la paix et la dignité», lit-on dans le Communiqué Conjoint. D'autre part, le Président américain, Barack Obama, a salué «l'action et le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans la consolidation de la démocratie, la promotion du progrès économique et du développement humain, durant la dernière décennie» Il a, également, reconnu le «leadership» de S.M. le Roi et les actions menées par le Maroc dans les domaines du maintien de la paix en Afrique, de la prévention des conflits, du développement humain et de la préservation de l'identité culturelle et religieuse.  -