«polisario : L’identité d’un front» projeté à Dakar

«L'identité d'un front» vise à éclairer l'opinion publique internationale sur la réalité du conflit artificiel autour du Sahara marocain et informer les générations montantes sur ses racines et sur la justesse de la cause nationale.
Le film-documentaire «polisario, l'identité d'un front», qui fait la lumière sur la réalité du conflit autour du Sahara marocain ainsi que sur les souffrances que les Sahraouis marocains endurent dans les camps de séquestration à Tindouf (sud-ouest de l'Algérie), a été projeté dimanche à Dakar.
La séance de projection de ce film-documentaire retraçant les principales étapes historiques de ce conflit artificiel monté de toutes pièces par les ennemis de l'intégrité territoriale du Royaume, s'est déroulée en présence notamment de l'ambassadeur du Maroc au Sénégal, Taleb Barrada, du réalisateur du film Hassan El Bouharrouti ainsi que d'autres personnalités dont des chercheurs et des acteurs associatifs marocains et sénégalais.
La séance a été suivie d'un débat au cours duquel l'assistance a apprécié les éclaircissements apportés par le film sur ce conflit artificiel ainsi que la manière avec laquelle ce documentaire a été réalisé, selon une méthodologie scientifique, fondée sur le courage et l'engagement intellectuels, l'objectivité et la recherche de la réalité.
Ce documentaire, à forte valeur scientifique, lève ainsi le voile sur la réalité du polisario en tant que mouvement séparatiste, en retraçant son histoire depuis les débuts de sa gestation à l'heure actuelle, à travers l'établissement d'une radioscopie sur son essence, son idéologie des temps révolus, ses structures archaïques, ses appuis politiques, ses sources de financement, ses pratiques illicites et son manque de légitimité à représenter une quelconque population ou à défendre une cause.
Ce manque totale de toute légitimité des mercenaires du polisario est hautement démontrée, à travers ce documentaire, par des témoignages solides et accablants ainsi que par des faits avérés.
Le documentaire se propose donc de mettre à profit des outils à même de nourrir la réflexion sur les exactions commises par le polisario dans les camps de Tindouf et ailleurs, tout en mettant à nu la responsabilité et l'implication du pouvoir algérien dans ce conflit artificiel.
Ce film-documentaire revêt également une dimension humaine indéniable dans la mesure où il attire l'attention de l'opinion publique nationale et internationale sur les violations flagrantes des droits de l'Homme commises par les mercenaires du polisario, à l'encontre de Sahraouis marocains parqués, de force, dans les camps de Tindouf.
Le documentaire donne, en outre, la voix aux Sahraouis marocains ayant rallié la mère-patrie pour expliquer les mensonges véhiculés par les séparatistes et dévoiler les pratiques auxquelles se livrent les ennemis de l'intégrité territoriale du Maroc, allant de l'embrigadement des jeunes enfants et leur expédition en Amérique latine, au déchirement de milliers de familles et à la détention de séquestrés dans les geôles de la honte du polisario afin de les empêcher de regagner le Maroc où ils pourront jouir de leurs libertés et droits et mener ainsi une vie paisible et digne.

17/06/2014