Les milices de Polisario ont arrété le journaliste sehraoui Salek Meslouh qui travaille pour un journal électronique local après sa publication d'un article accusant le chef de le soi-disant ministre de la défence Mohammed Lamine Bouhali de corruption et implication contre la libération de certains prisonniers politique .

Et selon des sources à Tindouf, le jeune jounaliste a été présenté devant la justice militaire de Polisario à Rabouni .

02/10/2013