Pas moins de cinquante «frontistes» de l’intérieur se sont envolés, hier lundi de l’aéroport Mohammed V à Casablanca, pour Alger, pour se rendre à Tindouf qui abrite le 14ème congrès du Polisario. D’autres se sont déplacés dans les camps via la Mauritanie.

Vague de départs des activistes séparatistes de l’intérieur vers Tindouf, qui se prépare à abriter les travaux du 14ème Congrès du Polisario, prévu le 12 décembre. Un premier «contingent» est arrivé hier lundi 7 décembre à Alger via l’aéroport Mohammed V à Casablanca, révèlent les sources du Le360. «Ils ont passé la nuit de dimanche à lundi dans la mosquée de l’aéroport Mohammed V avant de prendre le vol Casablanca-Alger vers 11 heures», précisent nos sources.

Pour précision, un aller-retour entre Casablanca et Alger coûte 10.000 dirhams, ce qui remet encore une fois sur le tapis la question du financement de ces activistes séparatistes basés à Laâyoune.

Par contre, un autre groupe constitué de plusieurs dizaines de «frontistes» de l’intérieur a été contraint (faute de moyens!) de se rendre à Tindouf via la Mauritanie, via le poste frontalier mauritano-algérien de Zouérate.

Un traitement inégal flagrant réservé par le Polisario à ses activistes implantés à Laâyoune, évalués proportionnellement à leur niveau d’implication dans l’orchestration de troubles dans les provinces sahariennes marocaines. Parmi les privilégiés ayant bénéficié de places VIP du vol Casa-Alger, figurent deux figures de la prétendue «Intifada sahraouie» en l’occurrence Ali Salem Tamek et Brahim Dahhan.

Seule grande absente au 14ème congrès du Polisario, la soi-disant «héroïne de l’intifada sahraouie» Aminatou Haïdar, de son vrai nom Aminatou Haïdaroun.

S’agissant du 14ème congrès du Polisario, des voix s’élèvent déjà dans les camps pour appeler à la création d’un poste d’adjoint au SG du front Mohamed Abdelaziz terrassé par une maladie maligne (cancer du poumon) et de plus en plus contesté pour la corruption de sa direction compromise jusqu’au bout des ongles, avec des généraux du DRS algérien, dans le vol d’aide humanitaire et pointée notamment pour la gestion catastrophique des dernières inondations dévastatrices.

08/12/2015