L’UE prendra les mesures appropriées pour sécuriser l’accord agricole avec le Maroc (Déclaration conjointe)

Le Maroc et l'Union européenne (UE) signeront, lundi 23 juillet à Rabat, le protocole d'accord sur la pêche, apprend le360 de source gouvernementale.

 

Une source gouvernementale a indiqué à le360 que la cérémonie de signature de ce document d'accord regroupera le ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch et une délégation de l'UE, en présence des directeurs généraux des départements de la pêche et des Affaires étrangères.

 

«Cet événement, a-t-on souligné, est le fruit d'une juste cause et d'une campagne diplomatique qu'a menée le Royaume du Maroc auprès de ses partenaires européens pour préserver ses droits légitimes et légaux». «Le Royaume du Maroc a été intransigeant, lors des négociations, sur le fait que le Sahara fait partie intégrante du territoire et de la souveraineté marocaine», selon des sources diplomatiques. 

 

Après la signature de ce premier document d'accord prévue lundi, une approbation de la part de chacun des 27 pays formant l'UE devra suivre. Des consultations auront lieu au sein du Parlement européen pour une adoption définitive. Pour le Maroc, ce projet d'accord sera soumis aussi à des consultations avec les douze régions ainsi qu'avec les deux chambres formant le Parlement marocain.

 

 

Le nouvel accord de pêche, qui remplace celui qui s'est achevé le 14 juillet, va permettre à une flotte d'environ 120 bateaux de pêche d'opérer au large des côtes du Royaume du Maroc y compris ses provinces sahariennes. 

Selon un communiqué conjoint publié par l'UE et le Royaume du Maroc, «les deux parties se sont ainsi mises d’accord sur les dispositions et améliorations apportées à ces textes afin d'en optimiser les retombées et les bénéfices pour les populations locales des zones concernées, dans le respect des principes de gestion durable des ressources halieutiques et d’équité».

 

La même source a précisé que «le Royaume du Maroc et l’Union européenne se félicitent de l’esprit constructif qui a prévalu lors de ces négociations, confirmant l’attachement des deux parties au renforcement de leur partenariat dans deux secteurs stratégiques: l’agriculture et la pêche maritime», indique le communiqué.

 

 

Selon des indications qui n'ont pas été confirmées officiellement, l'accord de pêche, d'une durée de quatre ans, prévoit une contrepartie financière pour le Maroc d'un montant annuel de 40 millions d'euros.

21/07/2018