Malgré les mécontentements suscités par la Semaine de Dakhla, organisée du 21 au 28 juillet à Torremolinos (province de Malaga, sud de l’Espagne), les activités qui avaient été initialement annulées se sont finalement tenues.

 

Ces annulations, approuvées par le maire de la ville de Torremolinos, José Ortiz Garcia, concernaient «le défilé de mode et des chants musicaux prévus le 26 juillet, ainsi que la fête de clôture prévue le 28», d’après un document relayé jeudi 26 juillet par le journal espagnol La Vanguardia.

 

Jeudi soir, les visiteurs ont ainsi assisté à un défilé de mode où les traditionnels habits et étoffes de la région étaient à l’honneur. Chants, danse, artisanat hassani ou gastronomie, les organisateurs n’ont pas été à court d’idées pour faire valoir la richesse de cette région. «Nous avons reçu environ 1 000 visiteurs par jour durant la tenue de cet événement de grande portée touristique et culturelle», a déclaré à la MAP Azzedine Bijou, le responsable du bureau de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) à Torremolinos.

 

L’importante délégation marocaine, composée de membres du conseil de la région de Dakhla Oued-Eddahab ainsi que du Conseil régional du tourisme (CRT) de Dakhla, a entrepris une série de discussions avec les tour-opérateurs et des agences de voyage de la région. Elle a fait part de sa volonté de développer l’écotourisme dans la province, en privilégiant les projets qui respectent le cachet de la région et ses spécificités culturelles et naturelles, tout en veillant à la sauvegarde de sa biodiversité.  

 

«Des pourparlers sont engagés pour la signature d’une convention en vertu de laquelle la compagnie aérienne opérant au départ de grandes villes espagnoles comme Barcelone, Madrid ou Séville et à destination des villes marocaines, telles que Tanger, Fès ou Agadir, offrira des connexions vers Dakhla. De la sorte, ces dessertes seront des escales vers la destination finale, à savoir l’aéroport de Dakhla», a ajouté M. Bijou.

29/07/2018