Monk Seal in Dakhla, Morocco

Bonne nouvelle pour la biologie marine et l’éco-diversité. Soixante-huit naissances de phoques moines ont été répertoriés au Cap Blanc (Ras Nouadhibou). C’est le résultat d’un programme de conservation du phoque moine de la Méditerranée dans l’Atlantique oriental mené à l’extrémité sud du territoire marocain annonce ecologie.ma. Cette espèce est l’une de celle qui fait face aux plus grands nombres de menaces allant des massacres, de la pêche illégale à la destruction de leur habitat naturel rappelle le site.

De plus l’Espagne, le Portugal, le Maroc et la Mauritanie sont partie prenante du Plan d’action pour la sauvegarde du phoque moine de la Méditerranée dans l’Atlantique oriental. A cette effet, la fondation CBD Habitat confirme sur son site web que la surveillance a permis de mettre fin aux «dérangements causés par l’Homme» et permettant de «favoriser la réoccupation de plages».

09/10/2018