council of ethics Government Pension Fund Global

S'étant un temps désengagé des groupes pétroliers britannique Cairn Energy et américain Kosmos Energy, le fonds souverain norvégien a décidé de lever l'exclusion des deux entreprises opérant dans le Sahara marocain. Une victoire.

Un bon point, un de plus, pour la légitimité de la souveraineté marocaine sur ses provinces du sud. Le fonds souverain norvégien, le plus grand fonds du genre au monde et pesant, tenez-vous bien, quelque 1.000 milliards de dollars marque son grand retour au Sahara marocain. Ceci, par le biais des groupes pétroliers britannique Cairn Energy et américain Kosmos Energy, dans lesquels il a décidé de réinvestir.

La Banque de Norvège, chargée de gérer le fonds souverain du pays, censé faire fructifier les récettes pétrolières norvégiennes, a en effet annoncé dans un communiqué la levée de l'exclusion des deux entreprises. Celles-ci avaient en effet été, un temps, écartées pour des considérations liées à leurs activités dans les provinces du sud. C'est désormais fini.

Ce retour scelle aussi, une nouvelle fois, la preuve que les accusations d'atteintes aux droits de l'homme dont le Polisario accuse le Royaume sont dénuées de tout fondement, et que la souveraineté du Maroc sur ses région sud est bel et bien établie.

28/11/2018