Bourita & David Hale

A une semaine du lancement de la première rencontre consultative qu’abritera Genève autour du dossier du Sahara marocain, Washington affirme son soutien à l’initiative marocaine, qui consiste en la mise en place de mécanismes politiques pour résoudre les conflits avec l'Algérie.

L’initiative marocaine d'un dialogue direct et franc avec l’Algérie, avec un agenda ouvert, sans conditions ni exceptions, continue de susciter des réactions au niveau international. Ainsi, Washington vient d’exprimer, par la voix de son sous-secrétaire d’Etat chargé des Affaires politiques, David Hale, son soutien à l’offre royale de dialogue avec le voisin de l’Est à travers la mise en place de mécanismes politiques destinés à résoudre les conflits bilatéraux, rapporte le quotidien Akhbar Al Yaoum dans son édition de ce jeudi 29 novembre. Et de préciser que la réaction américaine intervient à une semaine de la reprise des négociations de Genève autour du dossier du Sahara marocain, sous l’égide des Nations Unies.

Le sous-secrétaire d’Etat américain, en visite au Maroc, a fait savoir que les Etats-Unis d’Amérique (USA) saluaient l’initiative du roi Mohammed VI de tendre la main à l’Algérie, en l’appelant à un dialogue dans l’intérêt des peuples de la région.

Au sujet du Sahara marocain, les sources du quotidien ajoutent que le responsable américain a réaffirmé la position de Washington soutenant les efforts de l’Envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies au Sahara marocain, en vue de trouver une solution politique à la question. Et d’ajouter que les USA accordent un intérêt au Maroc, eu égard à son rôle et à ses potentialités.

Cette position américaine, qui intervient à une semaine de la relance des négociations autour du dossier du Sahara marocain, confirme une nouvelle fois la pertinence de l’initiative marocaine d’autonomie des provinces du sud sous souveraineté du royaume.  En fait, Washington a toujours réitéré son soutien à la proposition marocaine, réaffirmant son engagement à appuyer les efforts onusiens pour trouver une solution pacifique, durable et mutuellement acceptable au conflit artificiel autour du Sahara marocain.

29/11/2018