Les élus sahraouis adressent au Parlement européen une pétition en faveur de la reconduction des accords de pêche et agricole.

Mobilisation de l’ensemble des élus sahraouis au Parlement européen. Des députés, des présidents de régions de Dakhla Ouad Eddahab et Laâyoune Sakia El Hamra, des membres des chambres professionnelles ainsi que des conseillers communaux, provinciaux et régionaux, toutes appartenances politiques confondues, ont adressé une pétition à l’Union européenne dans laquelle ils réclament la reconduction des accords de pêche et agricole reliant le Maroc à l’Union Européenne, qui seront examinés la semaine prochaine par les eurodéputés.

Les signataires précisent que « depuis que notre pays a parachevé son intégrité territoriale en récupérant ses provinces du sud, il consent d'importants efforts pour leur développement durable. Ces progrès perçus et palpés dans nos provinces du sud sont le fruit des efforts de notre pays, qui a fait du développement en général et de celui de nos régions la priorité des priorités ». Ils balayent, ainsi, d’un revers de main les allégations de la propagande séparatiste soulignant que « les provinces du sud sont aujourd’hui placées à un niveau supérieur à la moyenne nationale en ce qui concerne les indicateurs du développement humain. Elles disposent, depuis 2015, d'un nouveau modèle de développement ».

Chiffres à l’appui, ils rappellent qu’une enveloppe de 77 milliards de Dirhams a été consentie pour la réalisation « de nombreux projets et chantiers touchant le tourisme, l'emploi, l'environnement, la culture, l'artisanat, l'enseignement, la santé, l'aménagement urbain, les routes, l'eau, les énergies renouvelables, l'agriculture, les transports et la pêche ».

En revanche, ils pointent du doigt les conditions déplorables dans lesquelles vivent les séquestrés dans les camps de Tindouf, en Algérie, et qui sont victimes de violations graves des droits humains et d’un détournement systématique de l’aide humanitaire internationale.

Dans leur plaidoyer, les signataires de la pétition citent, notamment, le récent rapport du Secrétaire Général de l’ONU du 29 mars 2018 qui a précisé que « les investissements marocains au Sahara se sont poursuivis, accompagnés de l’exécution ou de l’annonce de nombreux projets ». L’accord de pêche et l’accord agricole conclus entre le Royaume du Maroc et l'UE en sont des exemples palpables. « Ils favorisent le développement des secteurs de la pêche maritime et de l’agriculture et assurent que cela se fasse avec notre participation et dans le respect de nos intérêts », précisent les signataires de la pétition.

La thèse selon laquelle l'Accord de pêche et l’accord agricole ne bénéficient pas à la population locale concernée est nulle et non avenue, tranchent les élus sahraouis. En effet, les premières estimations des retombées socio-économiques de l'appui sectoriel ont permis l'amélioration des conditions de travail de dizaines de milliers de travailleurs dans les secteurs de la pêche et de l’agriculture et leurs activités connexes, y compris au Sahara, selon un rapport produit par la Commission Européenne en septembre 2017.

« S’opposer à ces deux Accords reviendrait à mettre en péril les milliers de familles qui dépendent financièrement des activités maritimes et agricoles dans nos provinces du sud », alertent les élus.

Et de conclure par lancer un message à l’adresse des parlementaires européens appelant à reconduire les accords de pêche et agricole conclus entre le Royaume du Maroc et l’Union Européenne.

Cette pétition est signée par 331 élus de la région Dakhla Oued Eddahab et  548 de la région Laâyoune Sakia Elhamra.

Petition by on Scribd

Liste Des Elus Signature de... by on Scribd

Liste Des Elus Signature de... by on Scribd

12/01/2019