Guerguarat mauritanie maroc

Afin de mieux surveiller l’application du cessez-le-feu de 1991, l’ONU a décidé d’ajouter un nouveau poste aux neuf déjà existants des deux côtés du mur de protection. Ce nouveau poste qui sera établi de manière permanente à El Guerguarat  fait passer le nombre de points de présence  de la MINURSO de neuf à dix.  
En plus de ses sièges de Laâyoune et Tindouf, la MINURSO disposait, en effet, de postes à Mahbes, Smara, Oum Draiga et Aouessred au nord du mur de sécurité et Bir Lahlou, Tifariti, M’Hairiz, Mijek et Aghouinit au sud de ce même mur.  
La crise survenue en 2016 à  Guerguarat confirme que ce nouveau poste permettra une surveillance de la zone meilleure que ne le permettaient les survols par hélicoptère.  
A signaler, d’autre part, que la création de celui-ci a été également dictée par les dangers et les défis auxquels sont confrontés les éléments de la mission dans cette zone consistant à suivre de près les mouvements des deux parties et à dresser les contraventions aux accords de cessez-le-feu commises par l’une ou l’autre de ces parties et qui risquent de plonger la région toute entière dans l’inconnu.  
 

28/01/2019