La promotion des investissements des entreprises françaises dans les provinces du Sud du Royaume à la faveur des accords de partenariat avec les opérateurs locaux a été au centre d’une rencontre, qui s'est ouverte lundi à Laâyoune, à l’initiative de la Fondation France-Maroc, paix et développement durable.

S’inscrivant dans le cadre d’une série de rencontres prévues dans les régions du Sud marocain, cet événement de trois jours a pour objectif de faciliter la conclusion des conventions commerciales entre les acteurs économiques de Laâyoune-Sakia El Hamra et leurs homologues français, a déclaré à la presse Hubert Seillan, président de la Fondation.

Il a également relevé que l’objectif est de renforcer les échanges entre les deux parties en vue de l’instauration "de partenariats francs et loyaux" basés sur "la confiance" pour accompagner le progrès socio-économique que connaît la région.

A cet égard, M. Seillan a rappelé la tenue à Bordeaux en octobre dernier d’un symposium des professionnels scientifiques et techniques autour de l’axe de la valorisation des déchets de crevettes, notant que l’agroalimentaire pourrait aussi être l’un des secteurs clés de la coopération entre les entreprises françaises et les acteurs industriels locaux.

Pour sa part, le vice-président de la Fondation, Abdelkrim Bennani, a souligné qu’il s’agit de la 4ème étape des rencontres initiées par la Fondation en coopération avec l’association Ribat Al Fath afin de contribuer à la réalisation de projets communs entre les hommes d’affaires marocains et français.

Après la signature des statuts portant création de la Fondation France-Maroc, paix et développement durable en septembre 2017 à Laâyoune, succède maintenant le temps de l’action avec la recherche des perspectives de coopération économique bilatérale, a-t-il fait remarquer.

M. Bennani, qui est également président de l’association Ribat Al Fath, a rappelé que la création de la Fondation est le fruit du travail mené avec "un groupe de partenaires et d’amis français qui ont épousé la politique du Maroc et sa stratégie en matière de paix et de développement durable".

La Fondation, qui vise "à faire du Sahara marocain la cible principale de ses actions", réunit des entreprises françaises et marocaines pour lancer des projets d’investissement collectifs et communs dans l’intérêt de la région et dans un esprit de partenariat Nord-Sud, mais aussi Sud-Sud, à la faveur des relations exceptionnelles liant le Maroc avec les pays africains.

La cérémonie d'ouverture de cette rencontre s’est déroulée en présence du wali de la région de Laâyoune-Sakia-El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Abdeslam Bekrate, des élus, des investisseurs français, des opérateurs locaux, ainsi qu’une importante délégation de la Fondation France-Maroc, paix et développement durable.

-

26/02/2019