L'Envoyé personnel du SG de l'ONU, Horst Köhler, a rencontré le MAECI Nasser Bourita, les 27 et 28 février, dans la capitale française. Voici pourquoi.

 

Non annoncée officiellement, la rencontre a réuni Horst Köhler et la délégation marocaine conduite par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita. 

 

Cette rencontre a eu lieu à Paris et non à Berlin, où l'ancien président allemand prend ses quartiers en tant que facilitateur onusien du dialogue politique en vue de trouver une solution au différend régional créé autour du Sahara. 

 

Selon les sources de le360, cette rencontre informelle s'inscrit dans le cadre des concertations menées par l'émissaire onusien en vue de préparer le deuxième round des pourparlers quadripartites (Maroc, Algérie, polisario et Mauritanie) prévues fin mars courant à Genève. 

 

A cette rencontre, ont pris part notamment le président du Conseil de la Région Laâyoune-Sakia El Hamra, Hamdi Ould Errachid, et le président de la région Dakhla-Oued Eddahab, Ynja El Khattat.

 

Pour rappel, le premier round des pourparlers a eu lieu les 5 et 6 décembre 2018 dans la salle "Concordia", située au palais des Nations unies, à Genève. 

 

A l'issue de ces pourparlers, le Maroc avait conditionné sa participation à Genève II à l'impératif de faire bouger les lignes, conformément à la résolution 2440, adoptée fin octobre 2018, à la majorité des Quinze membres du Conseil de sécurité, mettant en avant la nécessité de trouver une issue politique réaliste et réalisable au contentieux, tout en saluant la pertinence, le sérieux et la crédibilité de l'offre marocaine d'autonomie, pour solder le conflit plus que quarantenaire autour des provinces sahariennes marocaines.  

 

Par M'Hamed Hamrouch et Mohamed Chakir Alaoui

04/03/2019