Décideurs, responsables, représentants de gouvernements et d’organisations internationales et entrepreneurs affluent en masse à Dakhla, pour renouer avec le Forum Crans Montana dont le nom est désormais associé à jamais à la "perle du sud marocain". 

 

Quatre ans après, le conclave, fruit de plus d’une trentaine d'années d’expérience et de réflexion dans le cadre du prestigieux forum Crans Montana, aura non seulement donné toute la mesure du progrès tous azimuts que connait le Royaume et particulièrement les provinces du Sud, mais aussi enrichi le débat sur l’intégration africaine, la coopération Sud-Sud et le co-développement. 

 

Au moment où le monde connait de multiples mutations géopolitiques, avec un engouement sans précédent pour l’Afrique, le forum, qui semble avoir gagné tant en maturité qu’en visibilité et internationale, s’est penché depuis sa première édition sur les différents défis auxquels est confronté le continent, ainsi que les problèmes qui guettent son émergence. 

 

Ce rendez-vous, devenu phare dans l’agenda international, meuble ses débats avec des sujets aussi épineux que l’intégration des jeunes, la promotion de la situation de la femme en Afrique, les énergies renouvelables, le développement durable, la résolution des conflits au transport et la révolution digitale. 

 

C’est ainsi que le Forum Crans Montana s’impose en tant que "laboratoire d’idées" susceptible de donner une forte impulsion aux réflexions et propositions relatives à la coopération Sud-Sud. Pour y parvenir, les organisateurs entendent capitaliser les acquis pour consacrer cet événement comme référence d’un dialogue ouvert, franc et constructif sur l’Afrique, un continent promis à être l’avenir de la croissance économique mondiale. 

 

Cette édition ne compte pas déroger à la règle. L'accent sera mis sur les défis que doit relever le continent africain dans des domaines de priorité majeure comme les énergies renouvelables, l'agriculture durable et les domaines sociaux, notamment la santé et la promotion de la situation des jeunes. 

 

D’autre part, les jeunes, considérés comme moteur de la croissance et architectes d’un avenir meilleur sont au cœur du programme du Forum Crans Montana 2019, qui examinera les moyens de renforcer la participation des jeunes à la lutte contre l’extrémisme, de promouvoir le rôle des organisations de jeunesse dans la préservation de la paix et d'impliquer pleinement et efficacement ces jeunes dans les processus de prise de décision. 

 

Le point d’orgue de cette programmation sera la distinction prévue d’un ensemble de 60 jeunes de différentes nationalités actifs dans divers domaines d’activités. Ces "nouveaux leaders du futur" bénéficieront également d’un accompagnement par le Forum de Crans Montana en vue de les aider à consolider leurs réseaux et relations. 

 

A travers cette initiative, le forum veut rendre hommage à ces forces vives qui brisent les difficultés pour édifier un monde meilleur. 

 

Figurent également parmi les axes majeurs de ce rendez-vous des débats sur l’émergence de l'Afrique et la transformation digitale, qui est de nature à ouvrir des perspectives exceptionnelles pour l’éducation, la finance, l’énergie, la mobilité, la santé et l’agriculture, tout en favorisant le développement d’un écosyste me propice a l’innovation numérique et a l’épanouissement d’une jeunesse africaine talentueuse. 

 

A travers ce Forum, Dakhla montre la voie du développement durable et intégrée en Afrique et porte la parole et l’espoir d’une jeunesse africaine ambitieuse, optimiste, confiante en ses capacités, forte de ses convictions mais surtout exigeante. 

15/03/2019