Dakhla: Débat sur la planification régionale de l’aménagement du territoire

Les participants à une rencontre organisée, mardi à Dakhla, ont souligné l’importance de l’aménagement du territoire dans la réalisation du développement régional durable.

Les intervenants à cette rencontre, initiée par l’Inspection Régionale Dakhla-Oued Eddahab de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire national, ont jeté la lumière sur le concept et la problématique de l’aménagement du territoire ainsi que sur son rôle dans le domaine du développement durable dans ses dimensions nationale et internationale.

Cette rencontre a été organisée en partenariat avec le Conseil de la Région de Dakhla Oued-Eddahab, le Centre Régional d’Investissement (CRI), l’Ecole Nationale de Commerce et de Gestion (ENCG-Dakhla), et avec le concours de l’Institut Supérieur des Hautes Etudes en Développement Durable.

Elle visait à faire connaître davantage les recommandations issues de la journée maroco-canado-africaine tenue le 15 janvier dernier à Rabat ayant conclu à la nécessité d’élargir le champ de la coopération et du partenariat à travers l’ouverture sur les 12 régions du Royaume.

L’institution de la région

Dans une allocution de circonstance, le wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province de Oued-Eddahab, Lamine Benomar, a relevé que cette rencontre s’inscrit dans le cadre des efforts visant à mettre en exergue la dynamique que connait le secteur de l’aménagement du territoire au niveau de cette région.

Ces activités cadrent parfaitement avec les rôles dont jouit l’institution de la région et qui s’inscrivent dans le cadre de l’animation et du marketing territoriaux et ce, en vue d’asseoir les bases du développement territorial durable dans ses aspects économique, social, environnemental et culturel, a expliqué le wali.

Mohamed Al Aghdaf Ahel Baba, premier vice-président du Conseil Régional s’est attardé, quant à lui, sur la relation corollaire entre l’aménagement du territoire et le développement régional durable, appelant à la conjugaison des efforts en vue de réaliser un développement équilibré et intégré qui tient compte des exigences de l’ensemble des espaces territoriaux de la région.

Il a, dans la foulée, souligné l’importance de ce sujet qui relève des prérogatives confiées à la région, ce qui a poussé le conseil de la région Dakhla-Oued Eddahab à adopter une approche participative visant à intégrer l’ensemble des parties concernées au niveau régional pour soutenir la planification régionale de l’aménagement du territoire et sa qualité de cadre général d’un développement durable et cohérent à même de couvrir toutes les zones de cette région.

La justice territoriale

Et de faire observer que ce programme ambitieux vise à réaliser une plus grande justice territoriale, à améliorer l’attractivité de la région tout en soutenant ses piliers économiques, a-t-il expliqué.

L’inspecteur régional de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, Said Mounir, a indiqué que cette rencontre s’articule autour de deux axes à savoir : les grandes orientations de l’aménagement du territoire au niveau de la région, et l’approche basée sur la durabilité et les interventions publiques.

Dans ce sillage, il a fait savoir que la région de Dakhla-Oued Eddahab dispose d’un noyau dur pour enrichir ses orientations, étant donné que cette partie du territoire national recèle d’importantes potentialités touristiques et naturelles comme le Golfe de Oued-Eddahab (400 km2), classé zone humide RAMSAR.

Cette rencontre a été marquée par la présence de plusieurs acteurs au fait de la chose locale, des autorités locales, des élus, des experts, ainsi que de chercheurs marocains et étrangers, des responsables provinciaux et régionaux et d’acteurs de la société civile.

22/03/2019