Faki  &Guterres

Hier soir, s’est tenu à New York le 3e congrès entre l’Union africaine et les Nations unies sous les présidences de Moussa Faki et Antonio Guterres. Au menu de la rencontre, la paix, la sécurité, le développement et les changements climatiques, a indiqué le président de la Commission de l’UA dans un tweet.

Pour sa part, le secrétaire général de l’ONU a souligné l’impératif de développer l’Afrique. «Un préalable fondamental à un monde plus pacifique et à une migration bien gérée», indique l’ONU dans un communiqué.

Un objectif nécessitant un «financement accru dans l'intérêt de toute la communauté internationale», a-t-il précisé. Le texte a également décrit le Sommet mondial sur le climat, prévu en septembre, comme «essentiel pour mobiliser les partenariats et les ressources nécessaires».

En revanche, la question du Sahara occidental n’a pas été inscrite sur l’agenda de la réunion entre Moussa Faki et Antonio Guterres. Une absence qui devrait apporter des motifs de satisfaction pour la partie marocaine, qui a toujours plaidé pour le leadership exclusif de l’ONU sur cette question.

08/05/2019