La Commission européenne a consenti de consacrer 4,6 millions de dollars d’aides à la population des camps de Tindouf. Une somme destinée essentiellement à financer les actions du Programme Alimentaire Mondial en faveur des Sahraouis vivants sur le territoire algérien, indique le PAM sur son site d’actualité. Cette assistance humanitaire s’ajoute en effet aux 6,8 millions de dollars de contributions accordées, en ce sens, par la CE en 2018 à la même agence de l’ONU.

«La plupart des réfugiés sahraouis dépendent de l'assistance de la communauté internationale. Nous sommes reconnaissants pour la généreuse contribution de la Commission européenne qui soutient notre travail dans les camps des réfugiés sahraouis au cours des 15 dernières années», a ainsi déclaré Romain Sirois, directeur de la représentation du PAM en Algérie.

La Commission européenne est d'ailleurs le principal donateur aux activités du Programme Alimentaire Mondial en faveur des réfugiés sahraouis en Algérie. En 2018, elle a couvert un cinquième des besoins de l’agence, indique la même source.

Et de préciser que les actions du PAM en Algérie «sont menées et contrôlées en collaboration avec des organisations nationales et internationales afin de veiller à ce que l'aide alimentaire parvienne aux personnes auxquelles elle est destinée».

En plus de la CE, les Etats-Unis sont également de généreux contributeurs aux opérations du PAM. Entre 2017 et 2018, Washington avait consacré plus de 8,5 millions de dollars d’aides humanitaires à la population sahraouie.

Etrangement, l’annonce de la nouvelle aide humanitaire de la Commission européenne n’a pas été relayée par l’agence officielle de presse du Polisario ou par ses autres relais médiatiques. Le même silence a été observé par les médias algériens.

10/06/2019