RABOUNI: LES SÉQUESTRÉS DEMANDENT LA PROTECTION DE L’ONU FACE À LA PRÉDATION DES CADRES DU POLISARIO

Pas moins de soixante sahraouis des camps de Lahmada-Tindouf ont observé, jeudi 13 juin, un sit-in, devant le siège du Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR), pour demander la protection de l’organisation onusienne face à la prédation et la répression de la centrale polisarienne.

 

Les manifestants, qui se sont rassemblés jeudi 13 juin devant le siège du HCR, ont en effet contesté le désengagement de l’organisation onusienne vis-à-vis de ses responsabilités dans la protection des droits des sahraouis des camps de Tindouf.

 

A cet effet, les protestataires, une soixantaine, ont contesté la prévarication des cadres séparatistes. Munis de banderoles et d’écriteaux, ils ont également dénoncé la campagne férocement répressive menée à leur encontre par les milices du polisario. 

 

D'après nos sources sur place, suite au déploiement à proximité du lieu du sit-in d'un dispositif de 14 véhicules de la "gendarmerie nationale" des séparatistes, les manifestants sahraouis se sont déplacés, en cortège à bord de leurs véhicules, en direction du siège du "secrétariat général du "polisario", pour faire entendre leur voix.

 

 

Les manifestants ont, en marge de cette action, convenu d'observer une nouvelle action de protestation, devant être organisée au courant de la semaine à venir, où d'autres personnes pourraient s'y joindre pour dénoncer les dépassements commis par la direction séparatiste.

15/06/2019