Algérie : Une ONG demande à l’ambassade espagnole de prêter assistance consulaire aux 3 activistes sahraouis

Du nouveau dans le dossier des trois activistes sahraouis arrêtés la semaine dernière par le Polisario. L’Association Sahraouie de Défense des Droits de l’Homme (ASADEH) a sollicité, hier, une intervention de l’ambassade espagnole à Alger en faveur de Moulay Abba Bouzid, Fadel Brika et Mahmoud Zeidan.

«Nous avons informé le consul général d’Espagne à Alger que les détenus sont des ressortissants espagnols, Fadel Brika et Moulay Abba Bouzid parce qu’ils sont nés au Sahara alors sous occupation espagnole et Mohamoud Zeidan par ses parents qui sont Espagnols», confie à Yabiladi Messeoud Ramdan, le président de l’ONG.

Dans la lettre, dont nous avons pu prendre connaissance, l’ONG demande à la représentation diplomatique du voisin ibérique «de prêter l’attention et la protection consulaire nécessaire afin de préserver leur intégrité physique et clarifier leur sort, ainsi que les véritables raisons de ces détentions illégales et injustifiées».

L’ASADEH a également sollicité l’ambassade d'Espagne à Alger pour intercéder en faveur de ses avocats espagnols afin que les autorités algériennes les autorisent à entrer dans les camps de Tindouf et puissent assister au procès de trois opposants, ajoute Ramdan.

Les pénalistes de l’ONG sont les mêmes ayant porté plainte devant l’Audience Nationale de Madrid contre de hauts cadres de la direction du Polisario. Parmi ces derniers, Brahim Ghali qui ne peut dès lors se rendre en Espagne.

26/06/2019