Les gravures rupestres

Le ministère de la Culture et de la Communication a approuvé l’inscription de plusieurs sites de gravures rupestres dans la province d’Aousserd sur la liste du patrimoine national, en exécution de sa stratégie visant à promouvoir, valoriser et faire connaître le patrimoine national.

 

Cette action s’inscrit également dans le cadre de l’application des dispositions du projet de développement des provinces du sud, dans son aspect relatif à la protection du patrimoine historique du Maroc.

 

Cette mesure intéresse les sites de Boulariah, d’Achayef Ould Atia, de Khnifissa et de Oued Chayef qui ont tous une grande importance du point de vue scientifique étant donné qu’ils renseignent, à travers leurs gravures, sur l’environnement qui prévalait dans la région, ce qui en fait des documents scientifiques donnant des indicateurs sur la structure sociale et économique des communautés préhistoriques au Maroc au niveau d’Aousserd, ainsi que sur leurs croyances, ajoute la même source.

 

Le ministère œuvre, par le biais du Centre national du patrimoine rupestre, à la protection des sites d’art rupestre de toutes les formes de menaces, telles que le pillage, le vol et le vandalisme, à travers des programmes de fouilles archéologiques et de recherches scientifiques, outre le renforcement du rôle de la protection de ces gravures, comme richesse et patrimoine humain contribuant au développement économique, social et culturel durable aux niveaux local et national, conclut le département.

27/07/2019