La question du Sahara marocain est une question d’intégrité territoriale

La question du Sahara marocain est une question d'intégrité territoriale, a indiqué l'ancienne présidente du Congrès péruvien, Martha Chávez Cossío, tout en soulignant la pertinence de l'initiative d'autonomie présentée par le Royaume pour mettre fin au conflit régional artificiel autour de cette question.

Dans un article publié par le quotidien péruvien "Expreso", Mme Chávez ajoute qu'un nombre croissant de pays, en particulier d'Amérique latine et de blocs régionaux tels que l'Union africaine, l'Union européenne et des organisations régionales, accordent davantage d'attention et de soutien à une solution définitive à cette question relative à "l'intégrité territoriale du Maroc" à travers l'initiative d'autonomie, proposée par le Maroc pour tourner la page d’un conflit qui a duré plus de quatre décennies.

 

L’ancienne présidente du Parlement péruvien a rappelé dans ce sens que le Conseil de sécurité des Nations unies a loué dans ses résolutions le sérieux et l'engagement dont fait preuve le Royaume pour résoudre ce conflit, ainsi que les efforts colossaux déployés aux niveaux humain et matériel pour développer les provinces du Sud.

 

Aux yeux de Mme Chávez, la résolution finale de cette question repose sur "un engagement politique, réaliste et durable", ce qui permettra de donner une impulsion au développement des potentialités de la région.

 

Elle a par ailleurs souligné que sa récente visite dans les villes de Laâyoune et Dakhla lui a permis de s’informer de près de la situation dans cette partie du Maroc et de rencontrer la population locale.

 

À cet égard, l’ancienne président du Congrès péruvien a mis l’accent sur la volonté de réaliser davantage de progrès et de prospérité grâce à la dynamique que connaissent les provinces sahariennes sur tous les plans.

 

"Le Maroc, pays ami du Pérou, est un allié du monde" face aux menaces liées à l'extrémisme religieux, a-t-elle conclu.

28/07/2019