khalil abrih

Hafdallah El Khalil Ould Braih, fils d’Ahmed Khalil, a été évacué samedi à l’hôpital de Rabouni, suite à son évanouissement devant le siège du HCR où il observe un sit-in ouvert en compagnie de sa famille pour le dévoilement du sort de son père, ex-cadre du polisario enlevé à Alger. Détails.

 

Après Fadel Breïka, l’un des trois opposants à la direction du polisario, enlevé et incarcéré à la prison «Dhaibia», évacué samedi à l’hôpital de Rabouni, suite à la détérioration de son état de santé, c’est au tour de l’un des fils d’Ahmed Khalil, ex-cadre polisarien enlevé en 2019 à Alger, de vivre le même sort.

 

Hafdallah El Khalil Ould Braih, en sit-in depuis 13 jours en compagnie de sa mère et se trois frères pour réclamer le dévoilement du sort de son père, ancien «conseiller à la présidence de la rasd chargé des droits de l’Homme», a été évacué dans un état critique à l’hôpital de Rabouni, dévoile une source de le360.

L’intéressé a perdu conscience alors qu’il était en sit-in ouvert devant la représentation du HCR, explique la même source.

 

10 ans après la disparition d’Ahmed Khalil, également  ancien chef de la sécurité des camps, le mystère demeure entier sur les circonstances de cet acte imputé par la famille de la victime aux services de sécurité algériens. En effet, le disparu détenait des secrets compromettants sur les atrocités commises par le front polisario, dont son chef actuel Brahim Ghali, poursuivi par la plus haute juridiction en Espagne, l’Audience nationale, pour "crimes de guerre" et pour "crimes contre l’humanité". 

 

28/07/2019