Au grand dam du Polisario, une cargaison de phosphates de l’OCP arrive en Nouvelle Zélande

Le «Venture Pearl», un bateau battant pavillon libérien, a accosté hier au port de Tauranga en Nouvelle Zélande avec à son bord 55.000 tonnes de phosphates de la compagnie Phosboucraa, filiale de l’OCP.

 

L’arrivée de cette cargaison à bon port a suscité la colère du Polisario. Son représentant en Australie a estimé que le «Venture Pearl» aurait «caché sa véritable destination» tout au long des huit semaines de son trajet.

 

Une version démentie par David Glendining, porte-parole de la société importatrice des phosphates de l'OCP, Ballance Agri-Nutrients. «Notre groupe n’a, en aucun cas, demandé que la destination finale de la cargaison soit dissimulée», a-t-il affirmé dans une déclaration à la presse. Et de préciser qu’«en Nouvelle Zelande, la déclaration de la destination est une condition pour y accoster».

 

Il a par ailleurs indiqué que «l’achat de phosphates extrait du Sahara occidental par la société Phosboucraa est pleinement conforme aux lois et réglementations internationales, y compris avec les dispositions des Nations unies relatives aux commerces avec les territoires non-autonomes».

 

25/07/2019