Les trois activistes sahraouis arrêtés par le Polisario.

Une source des familles des trois activistes sahraouis emprisonnés à Tindouf a déclaré hier soir que deux détenus ont été transféré à l’hôpital, vu la dégradation de leur état de santé.

 

Selon le média Futuro Sahara, Mahmoud Zeidan et Moulay Abba Bouzeid auraient été transféré dans un hôpital. «L'équipe médicale a essayé de leur administrer du sérum, ce que les détenus ont refusé. Ils ont été ensuite renvoyés à la prison de Dhaibiya, sans traitement médical», dénonce ce proche de l’un des trois détenus.

 

Le média rappelle que plus de 47 jours se sont écoulés après l'arrestation des trois activistes de l’Initiative sahraouis pour le changement (ISC). «Aucune accusation n’a été retenue contre eux au moment où il y a eu une contradiction évidente entre la déclaration attribuée au procureur général et le représentant du Front Polisario à New York dans sa réponse à la requête de Human Rights Watch», rappelle Futuro Sahara. Pour ce dernier, cela signifie que le mouvement de Brahim Ghali «cherche toujours à régler ce problème, avec des personnes arrêtées qui ont été arrêtées en dehors de la loi».

 

Hier, les familles ont dénoncé la dégradation de l’état de santé des trois Sahraouis Moulay Abba Bouzeid, Fadel Breika et Mahmoud Zeidan qui mènent une grève de la faim depuis plusieurs jours pour protester contre leur détention arbitraire.

 

Moulay Abba Bouzeid, Fadel Breika et Mahmoud Zeidan ont été enlevés de leurs maisons en juin dernier et détenus pour plusieurs jours, avant que leurs familles ne réussissent à les localiser.

 

06/08/2019