Dans son dernier rapport sur le Sahara marocain, le Secrétaire général de l’ONU, M. Antonio Guterres, s’est félicité de la pleine et entière coopération du Maroc avec la MINURSO, soulignant que grâce à la coopération des Forces Armées Royales (FAR), la mission onusienne a été en mesure de régler toutes les questions en suspens depuis son rapport d’avril 2019 et de parvenir à des solutions finales et acceptables aussi bien pour le Maroc que la MINURSO.

 

M. Guterres note ainsi que la Minurso s’est acquittée de son mandat durant la période couverte par le rapport, ajoutant qu’un mécanisme de coordination bilatéral a été élaboré par la Minurso afin de traiter de manière plus proactive les questions en suspens et les allégations de violations.

 

En témoignage de la coopération du Maroc avec l’ONU, M. Guterres a relevé que la participation des FAR à ce mécanisme, en avril, permet d’ores et déjà d’avoir des résultats extrêmement positifs.

 

De même, dans ses recommandations aux membres du Conseil de Sécurité, le Secrétaire Général de l’ONU s’est “félicité de la coopération du Maroc” et a exhorté les autres parties à coopérer pleinement avec la Minurso pour mettre fin à leurs violations massives des Accords Militaires et des résolutions du Conseil de Sécurité, qu’il a longuement énumérés dans ce rapport.

 

M. Guterres s’est, enfin, dit confiant, suite à sa rencontre, en marge de la semaine de haut niveau de la 74è session de l’Assemblée générale, avec M. Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidents à l’étranger, que “des progrès peuvent être accomplis pour surmonter toutes les contraintes liées au fonctionnement de la MINURSO”.

10/10/2019