ONU

Le Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Guterres, a une nouvelle fois, mis en relief, dans son dernier rapport au Conseil de Sécurité, que la situation au Sahara marocain demeure calme et que les investissements du Maroc se poursuivent dans ses Provinces du sud.

M. Guterres a souligné, à cet égard, que "le Maroc assure que ces investissements profitent directement à la population de cette région et sont mis en œuvre en pleine consultation avec elles".

 

Pour rappel, l’ampleur de ces investissements et leur impact sur la population avaient été constatées de visu par l’ancien Envoyé Personnel du Secrétaire Général, Horst Köhler, lors de sa visite dans la région en juin-juillet 2018.

 

En effet, dans son rapport de l’année dernière, le Secrétaire général avait souligné, notamment, que M. Köhler "s’est rendu sur le site d’un certain nombre de projets de développement financés par le Maroc, dont un centre de conférence et un hôpital, ainsi qu’une usine de transformation de phosphate gérée par l’Office chérifien des phosphates à Laâyoune".

 

M. Köhler n’était pas le seul à constater l’état d’avancement des projets du nouveau modèle de développement des provinces du Sud. La Minurso avait, également, rapporté au Conseil de Sécurité, dans le rapport du Secrétaire général en avril dernier, que le Maroc a "continué à investir considérablement dans les infrastructures et le développement économique".

 

Ces nouvelles affirmations de l’ONU confortent le Maroc dans sa politique de développement économique, social et culturel de ses Provinces du Sud, marquée particulièrement par le nouveau modèle de développement des Provinces du sud, d’un budget de 8 milliards de dollars.

 

Cette confirmation onusienne porte un démenti clair aux allégations fallacieuses des autres parties au sujet des ressources naturelles du Sahara Marocain, qui profitent exclusivement aux populations locales.

10/10/2019