Moulay Abba Bouzeid, Fadel Breika et Mahmoud Zeidan sont en prison depuis cinq mois.

La Commission des avocats espagnols a exprimé sa disposition à assister à un éventuel procès des trois dissidents sahraouis, emprisonnés cinq mois, affirme l’Association sahraouie pour la défense des droits de l’Homme dans un communiqué parvenu à Yabiladi.

L'ASADEDH salue cette décision et rappelle que l'un des tenus, Fadel Breika, dispose de la nationalité espagnole. Elle invite, par ailleurs, la Commission à saisir sa présence dans les camps de Tindouf pour se rendre dans «les fosses communes mitoyennes à la prison de Rachid, située à 12 km du camp des réfugiés de Smara».

Pour l’instant, la direction du Front n’a pas encore fixé une date au procès des bloggeurs Moulay Abba Bouzeid, Fadel Breika et Mahmoud Zeidan. 

On apprend que des obstacles l’empêchent d’avancer sur ce dossier. D’abord il y a l’échéance du congrès du Polisario prévu en décembre. Brahim Ghali et les siens ne souhaitent pas l’organisation de manifestations des proches des trois opposants avant et pendant ce conclave. A cela s’ajoute l’insatisfaction des responsables du Front des résultats de l’enquête menée par le juge d’instruction Ould Labheida. Celui-ci n’a pas retenu les accusations de «trahison», «collaboration avec l’ennemi» et «atteinte à l’ordre public» contre les trois activistes.

07/10/2019