La délégation marocaine à cette réunion est conduite par M. #OmarHilale, Ambassadeur, Représentant Permanent du Maroc auprès de l‘#ONU.

L’initiative marocaine d’autonomie dans les provinces du sud constitue la seule et unique solution pour résoudre le conflit du Sahara marocain, a souligné mercredi à Bakou en Azerbaïdjan, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès des Nations-Unies, Omar Hilale, qui préside la délégation marocaine à la réunion ministérielle préparatoire du 18è sommet du Mouvement des pays non alignés.

S’exprimant lors de cette réunion, le diplomate a indiqué que le Maroc réaffirme que “la réalisation de nos aspirations communes reste tributaire des efforts constructifs visant à mobiliser les énergies de notre Mouvement afin de contribuer à apporter des solutions pacifiques aux différends internationaux et régionaux dans le cadre du respect des principes et des constantes du Mouvement”.

Conformément à la Charte onusienne et aux principes du Mouvement garantissant le respect de la souveraineté et l’intégrité territoriale des Etats, le Maroc a adhéré aux efforts des Nations unies en vue de parvenir à une solution politique négociée, réaliste et basée sur un consensus pour résoudre le différend territorial du Sahara marocain.

Dans le cadre de son attachement au principe du respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des Etats, le Maroc a présenté son initiative d’autonomie du Sahara marocain, qualifiée par la communauté internationale de sérieuse, crédible et réaliste dans la perspective de réaliser la paix dans la région, a indiqué M. Hilale, soulignant que l’initiative marocaine d’autonomie constitue la seule et unique solution à ce conflit artificiel.

Le diplomate marocain a également indiqué que le Royaume salue les efforts déployés par le Secrétaire général des Nations Unies pour relancer le processus politique sur la base des paramètres fixés par le Conseil de sécurité depuis 2007 afin de parvenir à une solution politique réaliste, pragmatique et durable basée sur le consensus.

Ces efforts, a-t-il rappelé, ont abouti à la tenue de deux tables rondes à Genève avec la participation du Maroc, de l’Algérie, de la Mauritanie et du polisario, ajoutant que le Conseil de sécurité a réaffirmé dans sa Résolution 2468 du 30 avril 2019, le soutien aux efforts du Secrétaire général de l’ONU pour faire avancer le processus politique de la même manière que les deux tables rondes, sur la base d’un esprit de réalisme et de consensus pour assurer son succès.

24/10/2019