Un document de la pseudo-"rasd", dont le360 détient copie, révèle que l'ex-Envoyé personnel du SG de l'ONU pour le Sahara, le très partial diplomate américain Christopher Ross, effectuera une visite à Tindouf, du 30 octobre au 1er novembre 2019. Révélations.

 

On en sait un peu plus sur "l'impartialité" de l'ex-Envoyé personnel de Ban Ki-moon dans le dossier du Sahara. Un document, portant le cachet de la pseudo-"rasd", et dont le360 détient copie, révèle que l'intéressé (ambassadeur des États-Unis en Algérie, 1988-1991), effectuera une visite dans les camps de Tindouf, dont celui de Rabouni, QG du front séparatiste du polisario, du 30 octobre courant au 1er novembre prochain. 

 

 

docu-ross

 

Selon le même document ébruité, Christopher Ross, qui a démissionné le 6 mars 2017, de son poste d'Envoyé personnel du SG de l'ONU, se rendra à Tindouf, à la tête d'une délégation américaine, constituée notamment de membres de l'Université de Princeton, relevant du district de New Jersey. 

 

 

Relevons que le déplacement de l'ex-diplomate américain à Tindouf interviendra le jour même du vote de la nouvelle résolution sur le Sahara par le Conseil de sécurité. À l'ordre du jour de cette visite, une rencontre, prévue jeudi 31 octobre, avec le chef du front polisario, Brahim Ghali. 

 

Cette visite n'a certes aucun caractère officiel, son auteur n'ayant aucunement été mandaté par l'administration américaine pour effectuer ce déplacement. Il n'en demeure pas moins que cette "initiative" entre dans le cadre de l'action de lobbying que l'ex-émissaire de l'ONU pour le Sahara déploie auprès des Américains, au service (rémunéré, bien entendu!) de la chimérique "république sahraouie". 

28/10/2019