Le Conseil de sécurité des Nations-Unies s'est félicité, mercredi, du nouvel élan politique impulsé par le processus des tables-rondes, initié par l’ancien Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Horst Kohler, dont les efforts dans ce sens ont été salués par le Conseil.

Dans sa résolution 2494, l’instance exécutive des Nations-Unies a ainsi salué le nouvel élan créé par les deux tables-rondes sur la question du Sahara, tenues en décembre 2018 et en mars 2019 à Genève à l’initiative de M. Kohler, tout en se félicitant de "l’engagement" du Maroc à s’inscrire dans le processus politique onusien de "manière sérieuse et respectueuse".

 

Le Conseil de sécurité encourage, à cet égard, "la reprise des consultations entre le prochain Envoyé personnel" du Secrétaire général et les parties prenantes à ce différend régional, à savoir le Maroc, l'Algérie, la Mauritanie et le polisario.

 

Le Conseil a ainsi exprimé son "plein soutien aux efforts en cours du Secrétaire général et de son prochain Envoyé personnel visant à maintenir le processus renouvelé de négociations afin d’aboutir à une solution à la question du Sahara".

 

Le texte note également que l’ancien Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara avait convenu avec le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le polisario de tenir une nouvelle rencontre "selon le même format" que celui des précédentes tables-rondes de Genève.

 

De même, le Conseil de sécurité salue "l’engagement du Maroc, de l’Algérie, de la Mauritanie et du polisario à rester engagé durant toute la durée de ce processus, dans un esprit de réalisme et de compromis, afin d’en assurer le succès".

 

La résolution appelle également à faire montre de volonté politique et à travailler dans une atmosphère propice au dialogue dans le but de faire avancer les pourparlers, assurant ainsi la mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité depuis 2007.

 

30/10/2019