Polisario : Brahim Ghali met en garde la Mauritanie

Brahim Ghali met en garde la Mauritanie. Il a saisi sa réunion avec les délégations partisanes mauritaniennes présentes au 15e congrès du Front, organisé à Tifariti, pour passer des messages à qui de droit.

Le chef du Polisario a averti ses invités du voisin du sud que leur pays «serait le premier affecté par toute tension entre le Maroc et le Polisario du fait de la longueur de ses frontières avec la république sahraouie»,  a-t-il expliqué comme le rapporte l’agence Alakhbar.

Au cours de cette entrevue, Ghali a réitéré la détermination de son mouvement à réviser sa relation avec les Nations unies. «Ce qui pourrait provoquer des tensions alors que nous sommes dans une région qui a besoin de stabilité», indique la même source.

Le chef du Polisario a considéré qu’il «est nécessaire que la Mauritanie joue un rôle de leader afin d’épargner à la région toute tension». Et de conclure son message destiné essentiellement  au pouvoir du président Mohamed Ould Ghazouani en lançant un appel au «peuple mauritanien pour soutenir le peuple sahraoui».

Le 7 novembre, le ministre mauritanien des Affaires étrangères Ismail Ould Cheikh, a affirmé que sur la question du Sahara occidental son pays observe la «neutralité». Pour rappel, Nouakchott reconnait la «RASD» depuis 1984.

25/12/2019