M. Jazouli salue la position du Japon relative à l'intégrité territoriale du Royaume

Le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, M. Mohcine Jazouli, a salué la position du Japon relative à l'intégrité territoriale du Royaume.

 

"Je tiens à remercier le Japon pour la position relative à notre intégrité territoriale", a indiqué M. Jazouli dans un point de presse, mercredi à Rabat, à l'issue de la 5ème session de la Commission mixte Maroc-Japon, qu'il a co-présidée avec le ministre d'Etat japonais pour les Affaires étrangères, M. Keisuke Suzuki.

 

"Le Japon ne reconnaît aucune entité séparatiste, telle que cela a pu être rappelé lors du sommet Japon-Afrique (TICAD-VII), qui a eu lieu à Yokohama, au Japon, en août dernier", a poursuivi le ministre délégué, dans ce sens.

 

En août dernier, le ministre japonais des Affaires étrangères, M. Taro Kono, avait réitéré, à l'ouverture du 7ème Sommet des chefs d'État et de gouvernement de la TICAD, la position officielle de son pays de non reconnaissance de la pseudo "rasd", soulignant que "la présence dans la TICAD-VII de toute entité que le Japon ne reconnait pas comme État n'affecte en rien la position du pays par rapport au statut de cette entité".

 

"Le Japon ne reconnait pas le "Sahara occidental" comme État. Ceci est une position constante et immuable. Le Japon n’a pas l’intention de la changer", avait affirmé, pour sa part, le Directeur général du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord au ministère japonais des Affaires étrangères, l'Ambassadeur Katsuhiko Takahashi, avant le début des travaux du sommet. Placé sous le thème "Faire progresser le développement de l'Afrique à travers les hommes, la technologie et l'innovation", le sommet, qui vise à mener des concertations et des débats sur le thème du développement du continent africain et d'autres thèmes liés à la sécurité et la stabilité, avait connu la participation de plus de 4.500 personnes.

09/01/2020