Moins d’une semaine après sa création, le mouvement Sahraouis pour la paix a élu dimanche 26 avril les vingt membres de sa direction : 13 pour la Commission politique et 7 au Conseil des conseillers.

 

La réunion organisée par visioconférence a permis de confier le poste de premier secrétaire à Hach Ahmed Berical, indique un communiqué du SpP reçu par Yabiladi. Le nom de l’ex-président de l’Initiative sahraouie pour le changement a été pressenti pour occuper les commandes de la nouvelle organisation, et ce dès l’annonce de sa naissance.

 

Hach Ahmed est surtout connu pour son activisme diplomatique en Amérique latine, une région où il compte de nombreuses relations. Il est également le frère de feu Boukhari Ahmed, le représentant du Front aux Nations unies.

 

L’ancien détenu politique, Fadel Breika, emprisonné pendant des mois dans les prisons du Front et libéré le 10 novembre dernier, figure sur la liste des membres de la Commission politique. Son intégration est logique. Cet ancien détenu politique avait dressé un réquisitoire contre le Polisario et l’Algérie, le 6 mars dernier, à l’occasion de la 43e session du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU.

 

Le mouvement Sahraouis pour la Paix révèle également le ralliement de nouvelles personnes à sa structure.

 

27/04/2020