hach ahmed bericalla

Une dizaine d’associations et d’organisations sahraouies basées dans les provinces du Sud ont annoncé leur adhésion à l'initiative du mouvement Sahraouis pour la paix (MSP).

 

Un communiqué de ce dernier, parvenu ce mardi à Yabiladi, précise que cette adhésion intervient en réponse à l'appel lancé par le mouvement, qui vise à «consolider les principes de la démocratie et à favoriser le développement de mécanismes visant à élever le niveau des droits politiques, économiques, sociaux et culturels dans les régions de Sakia El Hamra et Oued Ed-Dahab».

 

Parmi ces structures, figurent notamment l’Association de protection du patrimoine marin, l’Association du Sud pour le développement durable et l'environnement, la Coalition de jeunes entrepreneurs dans la région de Dakhla-Oued Ed-Dahab ou encore l’Association Annas pour le développement durable et les échanges culturels.

 

En interaction avec le nombre croissant d'organisations adhérant à son initiative, le Mouvement annonce pour sa part la création d'un «comité spécial pour la société civile visant à élever le niveau de coordination avec les organisations locales et internationales, en plus de contribuer à faire connaître le mouvement auprès des différents organes régionaux et internationaux», conclut le communiqué.

 

Depuis sa création, le 23 avril dernier, le mouvement Sahraouis pour la Paix se veut une alternative crédible au Polisario et ambitionne de «réunir tous les Sahraouis qui n'ont jamais cru en le Polisario et ceux qui ont cessé d'y croire à cause des erreurs et des outrages de sa direction», selon son secrétaire général Hach Ahmed Baricalla.

 

14/07/2020