Un eurodéputé alerte sur le détournement des aides par le Polisario et la taxe imposée par Alger   .

Le problème des détournements des aides européens destinées à la population des camps de Tindouf est toujours inscrit à l’ordre du jour du Parlement européen. Une nouvelle question écrite relative à ce sujet vient d'être adressée à la Commission européenne par l’eurodéputé belge, Olivier Chastel du Mouvement Réformateur.

 

Le parlementaire a ainsi rappelé que l’UE «octroie une aide humanitaire annuelle de dix millions d’euros aux réfugiés sahraouis des camps de Tindouf depuis près de trente ans. En 2003, la Commission européenne a saisi l’Office européen de lutte antifraude (OLAF), à la suite d’allégations de détournement de l’aide».

 

«Le rapport de l’OLAF de 2007 (OF 2003/526), rendu public en 2015, dénonce les détournements de l’aide humanitaire et recommande de procéder à un recensement officiel des bénéficiaires. Dans sa réponse à une question écrite posée le 31 mars 2015 (E-005109/2015), le commissaire Stylianides a déclaré que, depuis la prise des mesures destinées à renforcer le système de contrôle en place, aucun détournement de l’aide n’a été constaté. Or, il semble que des denrées issues de l’aide humanitaire se retrouvent encore aujourd’hui sur les marchés mauritaniens.»

 

Olivier Chastel

L’eurodéputé, avec preuve à l’appui, affirme qu’ «en juillet 2015, lors d’une réunion de la commission du contrôle budgétaire du Parlement européen, le directeur général de la de l’aide humanitaire et de la protection civile (DG ECHO) a reconnu que l’Algérie imposait une taxe de 5 % sur le montant de l’aide humanitaire».

 

«La Commission dispose-t-elle d’éléments récents concernant ces aides ? Compte-t-elle renforcer les mesures prises, s’il s’avère que les détournements ont repris ? A-t-elle trouvé une solution quant à la taxe de 5 % imposée par l’Algérie sur le montant de l’aide ?», interroge Olivier Chastel.

 

Le 9 juillet, un groupe d’eurodéputés a déposé un projet de résolution condamnant le détournement des programmes d’assistance humanitaire européenne destinés à la population sahraouie des camps de Tindouf par Alger et le Polisario.

 

06/08/2020