Mauritanie : Des députés quittent le groupe d’amitié avec le Polisario

Sept semaines après sa formation, le groupe parlementaire pour l'amitié Mauritanie-Sahara occidental connait déjà des défections. Son président Eddan Othman Ahmed Othman, de l’Union pour la Démocratie et le Progrès, vient de présenter sa démission.

 

Un départ qu’un média local attribue aux «pressions exercées par la présidente du parti», Mme Naha Mint Mouknass, l’ancienne ministre des Affaires étrangères (2009 à 2011). Néanmoins, le nouveau président du groupe, Khalilou Ould Eddad, est aussi membre de la même formation.

 

Cette démission n’est pas la seule enregistrée. Les deux députés islamistes, Idrissa Bellali Kamra et Saadani Mohamed Khitour, du Rassemblement National de la Réforme Sociale (TAWASOL, selon son acronyme en arabe) ont également rendu leurs tabliers, ajoute la même source.

 

Ils ont été remplacés par deux parlementaires du parti présidentiel l’Union pour la République, fondé par l’ancien chef de l’Etat, le général Mohamed Ould Abdel Aziz. La présence des islamistes dans le tour de table du groupe de soutien au Polisario a surpris, sachant les liens de «fraternité» et de «coordination» avec leurs «frères» du PJD de Saad-Eddine El Othmani.

 

Le groupe parlementaire pour l'amitié Mauritanie-Sahara occidental est largement dominé par les députés de l’UpR.

 

Pour mémoire, le secrétaire général du parti de l’Union pour la République, Sidi Mohamed Ould Taleb Amer, a reçu le 23 juillet à Nouakchott, l’ambassadeur du Maroc en Mauritanie, Hamid Chabar. Une rencontre qui intervenait dans le sillage de l’annonce de la création dudit groupe.

 

 

09/08/2020