Tebboune attaque le Maroc encore une fois

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a évoqué devant des médias locaux les relations avec le Maroc. Une fois de plus, le chef d’Etat a assuré que l’Algérie n’avait « aucun problème avec le Maroc frère ».

 

Durant un entretien accordé à la presse algérienne, le chef d’Etat n’a pas manqué de soulever plusieurs questions d’ordre régional telles que la situation en Libye ou encore au Mali. Abdelmadjid Tebboun s’est surtout attardé sur la question palestinienne précisant quelle « est sacrée pour le peuple algérien ». Il a déploré en ce sens ce qu’il a qualifié « d’empressement pour la normalisation avec l’entité sioniste ».

 

Concernant le Maroc, à l’instar de ses précédentes déclarations, le chef d’Etat a prononcé les mêmes mots, assurant que « les deux peuples s’aiment« . « Nous sommes francs et j’ai dit à plusieurs occasions que l’Algérie n’a aucun problème avec le Maroc ».

 

« Nous n’avons pas de problème avec le Maroc, et si c’est le cas, qu’ils viennent le poser », a ajouté le président algérien selon un communiqué de le présidence cité par les médias algériens

 

Tebboune a par ailleurs précisé que la cause du « Sahara est une question de décolonisation exposée au niveau de l’ONU », soutenant que le défunt Roi Hassan II aurait été d’accord avec ce terme lors d’une visite en 1989 en Algérie.

 

Rabat a pour habitude de déclarer au sujet du dossier du Sahara marocain qu’il est entre les mains de l’ONU, mais n’a jamais estimé qu’il s’agissait d’une question de « décolonisation » étant donné que le territoire lui revient de facto suite à son indépendance en 1956.

 

Évoquant le défunt Roi Hassan II dont la position envers l’Algérie a toujours été motivée par la sagesse malgré les nombreux épisodes de tensions entre les deux pays des propres déclarations du défunt monarque, Abdelmadjid Tebboune a cité la visite du défunt Roi Hassan II en Algérie en 1989 pour « la promotion des relations fraternelles bilatérales loin de la question du Sahara ».

21/09/2020