L'ouverture de consulats africains dans les provinces du sud "met en échec la propagande des adversa

L'ouverture de Consulats généraux de plusieurs pays africains dans les provinces du sud du Maroc "met en échec toute la propagande des adversaires" de l'intégrité territoriale du Royaume, a indiqué le juriste et ancien député chilien, Roberto León.

"Ces nombreuses reconnaissances de la marocanité du Sahara par des pays africains géographiquement proche de la région et qui connaissent bien la nature du conflit artificiel, instrumentalisé par l'Algérie contre l'intégrité territoriale du Maroc, reflètent la volonté profonde de ces pays de renforcer les relations humaines et commerciales avec les provinces du sud du Maroc, a écrit l'ancien député et président du Groupe d'amitié Chili-Maroc dans un article publié sur le site d'information "El Periodista".

 

Pour M. León, "la politique sage, intelligente et active du Maroc visant la promotion de la coopération avec les pays africains au service des intérêts communs, a porté ses fruits en matière de partenariat gagnant-gagnant".

 

Mardi, le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, a indiqué qu'à ce jour, 15 pays représentant les diverses régions d'Afrique (Ouest, Est, Centre et australe) ont ouvert des consulats généraux à Laâyoune et Dakhla, faisant savoir que cet élan se poursuivra davantage.

 

28/10/2020