La Commission des AE de la Chambre des députés du Brésil soutient le plan d'autonomie

Le Président de la Commission des relations extérieures et de la défense nationale (Credn) à la Chambre des députés du Brésil, M. Eduardo Bolsonaro a exprimé, mercredi, son soutien au plan d’autonomie proposé par le Maroc dans les provinces du sud.

"Le Brésil soutient les efforts du Maroc visant la résolution à ce différend régional. En tant que président de la Credn, j'appuie l'initiative d’autonomie dans les provinces du sud", a indiqué le député du parti Social Libéral (PSL) dans une déclaration à la MAP, à l’issue d'une rencontre avec l'ambassadeur du Maroc au Brésil, M. Nabil Adghoghi.

Le député a ajouté que sa position procède d’une tradition brésilienne, stipulée même dans sa Constitution, qui consiste à promouvoir la résolution pacifique des conflits et à ne pas intervenir dans les affaires des autres pays.

"Nous devons tenter au maximum de faire avancer cette solution. Je suis persuadé que le Maroc est capable de construire une solution pacifique à ce différend", a-t-il souligné.

Évoquant la bonne dynamique qui caractérise actuellement la relation entre le Maroc et le Brésil, M. Bolsonaro a affirmé que "les bonnes relations bilatérales sont authentiques et restent solides".

Et de relever que les deux pays sont appelés à tirer le meilleur de l’Accord de facilitation du commerce et d'investissement signé récemment et qui sera approuvé prochainement par le Congrès brésilien, faisant observer que le Maroc s’est affirmé comme un partenaire économique important du Brésil.

Par ailleurs, le Président de la Credn a fait observer que le Royaume assume un rôle de leader dans sa région, comme il est un acteur important en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme, "ce qui est positivement perçu au Brésil".

M. Bolsonaro s'est dit optimiste quant au potentiel du Maroc et du Brésil de conférer une dynamique encore plus forte à leur partenariat bilatéral.

05/11/2020