Une forte dynamique du port de pêche de Laâyoune

Le grand port de Laâyoune connaît depuis quelques mois une activité commerciale ascendante, surtout en ce qui concerne la pêche maritime, qui fait de lui le premier port du genre dans le Royaume.

L'Agence nationale des ports (ANP) va entamer dans les prochains mois les travaux d'extension de ce port, qu'elle considère comme le principal port commercial polyvalent de la région du grand Sud (pêche, export de phosphates et import d'hydrocarbures).

 

Le360 a pu visiter, à l'occasion des festivités du 45e anniversaire de la Marche verte, une partie de installations de cette infrastructure et couvert des opérations de débarquements des ressources halieutiques.

 

Le port compte une flotte de 500 navires de pêche, dont 200 bateaux dédiés à la pêche côtière.

 

Son parc est composé notamment de sardiniers, de palangriers et de chalutiers à filets.

 

Selon Didi Boughantar, chef de la division commerciale, le hall du port, réservé à la commercialisation du poisson, est le plus grand d'Afrique de par "sa superficie et de la production vendue chaque jour".

Quelques 200 tonnes de poissons sont quotidiennement débarquées, soit environ une quantité de 73.000 tonnes de poisson pêché chaque année dans les eaux des régions du sud.

 

Selon des professionnels de la pêche maritime, "les activités du port de Laâyoune ne cessent de connaitre une dynamique, enregistrant ainsi des retombées positives sur l'emploi et la ville".

 

 

11/11/2020