Port Dakhla-Atlantique : le groupement SGTM-Somagec remporte la phase de présélection

Le groupement SGTM-Somagec a été retenu lors de la phase de présélection pour la réalisation des travaux de construction du nouveau Port Dakhla Atlantique, apprend Médias24 auprès du ministère de l'Equipement.

 

Le ministère de l’Equipement a publié les résultats de la phase de présélection pour la réalisation des travaux de construction du nouveau port de Dakhla-Atlantique.

 

Selon le procès-verbal de la séance d’admission de l’appel d’offres avec présélection, tenue mercredi 28 avril, seul le groupement SGTM–Somagec-Sud a été retenu comme concurrent admissible sans réserves.

 

La prochaine phase portera sur la présentation et l’évaluation de l’offre technique et financière du groupement retenu, avant l’annonce de l’attribution du marché et le démarrage des travaux.

 

Pour rappel, suite à l’achèvement des études relatives à la réalisation de ce complexe portuaire, le ministère de l’Equipement a lancé l’appel d’offres avec présélection pour la réalisation des travaux de construction du nouveau port Dakhla Atlantique. Quatre candidats avaient déposé des offres:

 

– le groupement Archidoron (Grèce)/SEPROB (Maroc),

 

– le groupement Somagec (Maroc)/ SGTM (Maroc),

 

– le groupement Eiffage (France)/DI,

 

– The Arab Contractors (Egypte).

 

Un port stratégique, évolutif et extensible

 

Le nouveau port de Dakhla-Atlantique constitue un méga-projet phare du modèle de développement des provinces du sud. Ce projet, qui revêt une importance stratégique pour l’Afrique de l’Ouest et pour les provinces du Sud, permettra de:

 

– soutenir le développement économique, social et industriel dans tous les secteurs productifs (pêche, agriculture, mines, énergie, tourisme, commerce, industries manufacturières…) dans la région;

 

– doter cette région d’un outil logistique moderne et évolutif;

 

– valoriser la ressource halieutique en mettant en place des infrastructures portuaires et des espaces industriels bord à quai, offrant les meilleures conditions de compétitivité à l’ensemble de la filière pêche.

 

Objet d’une convention signée en février 2016, le projet du port Atlantique-Dakhla est doté d’une conception évolutive et extensible. Il portera sur la réalisation d’un port en eaux profondes sur la façade Atlantique de la région de Dakhla Oued Eddahab, selon trois composantes:

  • un port de commerce à une profondeur de -16 m/zéro hydrographique,
  • un port dédié à la pêche côtière et hauturière,
  •  un port dédié à l’industrie navale.

Ce port sera adossé à une zone industrialo-logistique de 1.650 hectares. Les trafics prévisionnels pour les premières années sont estimés à 2,2 millions de tonnes pour les marchandises. Le volume de produits de la mer est, lui, estimé à 950.000 tonnes.

 

Le projet totalisera un investissement de 10 milliards de DH et demandera au moins 8 ans de travaux.

 

Le site choisi pour abriter le port est celui de Ntireft, qui se situe à 40 km au nord de la ville de Dakhla, dans une zone relevant de la commune rurale El Argoub.

 

 

01/05/2021