Le logo du 27ème Sommet de la Ligue arabe ouvert ce lundi 25 juillet à Nouakchott, en Mauritanie, affiche une carte du Maroc tronquée de son Sahara. Scandaleux!

La carte du Maroc sans son Sahara au logo du 27ème Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement arabes, qui s'est ouvert ce lundi 25 juillet à Nouakchott. Un acte tout au moins scandaleux dans l'histoire de tous les sommets arabes jusqu'ici tenus, sachant que les pays arabes, en dehors d'Alger et de la Mauritanie de Mohamed Ould Abdelaziz, reconnaissent la souveraineté du royaume du Maroc sur son Sahara et n'ont jamais reconnu la "RASD", pas plus d'ailleurs que les Nations unies, l'Organisation de la conférence islamique, également représentée au Sommet de Nouakchott, et plus encore l'Union européenne.

Un acte donc inédit que Nouakchott, instrumentalisée par Alger, a commis au mépris non seulement du statut fondateur de la Ligue arabe qui stipule clairement l'exigence du respect de la souveraineté territoriale des 22 Etats membres, et de la légalité internationale qui n'a jamais reconnu le Polisario que proportionnellement à l'aide qu'il peut apporter en vue du règlement d'un conflit inventé de toutes pièces par Alger.

L'aberration qui vient d'être commise par Nouakchott exige une riposte ferme et rigoureuse de la part de la Ligue arabe, qui ne peut en aucun cas accepter que l'un de ses principes fondateurs, à savoir le respect de l'intégrité territoriale de ses Etats membres, soit impunément foulé aux pieds, d'autant plus que son auteur, en l'occurrence Mohamed Ould Abdelaziz, ne doit son arrivée au pouvoir qu'à un putsch militaire perpétré en 2008.

Il va de soi que cet acte inadmissible n'a pas de légitimité du point de vue du droit international, pas d'ailleurs que le "président" mauritanien en panne de légitimité et qui semble prendre plaisir à faire chanter le Maroc sur le principe sacré de son intégrité territoriale.

25/07/2016