Selon des informations concordantes rapportées par des médias proches de la direction du Polisario, des Sahraouis résidant en Espagne ont été interdits de quitter le territoire algérien. Lesdits Sahraouis, au nombre de 85, comptaient se rendre à Almeria en Espagne, à partir du port d’Al Ghazouate dans l’est algérien. Sans donner d’explications, les autorités algériennes se sont opposées à l’embarquement de ces Sahraouis qui ont déclaré avoir des engagements professionnels et familiaux à l’étranger.
Comme d’habitude, les dirigeants du Polisario ont brillé par leur absence. Ce n’est pas la première fois qu’ils s’abstiennent de toute intervention auprès des autorités algériennes pour résoudre les problèmes des Sahraouis des camps de Tindouf.
Sur un autre plan et selon des sources bien informées, les Sahraouis empêchés de se rendre en Espagne n’avaient comme documents de voyage que des passeports établis par le Polisario.
Ces documents, bien qu’acceptés, durant ces dernières années, par les autorités espagnoles, sont aujourd’hui contestés par ces dernières qui exigent des documents établis par des Etats reconnus sur le plan international. Ce qui est évidemment loin d’être le cas du Polisario.

23/11/2015