Le dénommé Mohamed Salem Birouk, représentant du Polisario en Argentine.

Les autorités locales à Laâyoune ont procédé au refoulement, ce mardi après-midi à l'aéroport Hassan 1er, du représentant du Polisario à Buenos Aires, M'Hamed Salem Hamda Birouk.

 

Un "diplomate" du Polisario persona non grata à Laâyoune. Arrivé hier lundi 22 à l'Aéroport Hassan 1er, vers le coup de 16h30, l'intéressé, présumé "ambassadeur de la RASD en Argentine", s'est vu aussitôt notifier un refus d'entrer à Laâyoune où il devait prétendument rendre visite à sa famille.

 

Selon nos sources sur place, le "diplomate" en question aurait été refoulé en ce début d'après-midi vers Las Palmas, capitale des Iles Canaries, d'où il devait regagner Buenos Aires où il officie en tant qu'"ambassadeur de la RASD".

 

Ce refoulement marque un changement d'attitude chez les autorités marocaines, après qu'il s'est avéré que l'objectif derrière ces visites relevait du "renseignement" et n'était généralement pas motivé par des "considérations humanitaires" (visites familiales, notamment).

 

Mohamed Abdelaziz est décédé alors qu'il n'a jamais daigné rencontrer son père, ex-soldat des Forces armées royales (FAR), ici ou ailleurs.

24/08/2016