L'examen du recours des vingt- pays européens au sujet de l'annulation partielle par la Cour européenne de l'accord agricole liant l'UE au Maroc commencera à la mi-janvier et le verdict infirmant ou confirmant cet arrêt ne pourra être rendu que dans qu mois au moins, selon une source diplomatique.

"Toutes les instances européennes sont en vacances jusqu'au 8 janvier en raison des fêtes du Nouvel An. Il faut prévoir l'ouverture du dossier en appel du jugement contesté et rejeté à partir de la mi-janvier 2016 alors que le procédure liée à cet appel durera presque un an et demi", confie une source diplomatique à Le360.

Selon la même source, le Conseil de l'Europe a introduit un autre recours des vingt-huit membres de l'Union concernant la suspension de l'exécution de l'arrêt de la Cour européenne.

A noter que le Maroc a exprimé son vif étonnement après le verdict de la Cour européenne, estimant que cette décision relève d'une pure et fâcheuse contradiction au sein de l'UE à l'égard du partenariat avec le Maroc.

"Nous nous défendrons et nous remporterons cette bataille. Le royaume à de nombreuses cartes à jouer en vue de rétablir le statu quo", a déclaré mercredi Salaheddine Mezouar, le ministre des Affaires étrangères, devant la Chambre des représentants.

Il a estimé que l'arrêt n'a pourtant pas altéré jusqu'ici la coopération entre les deux parties.

Le 16 décembre, les partis politiques, toutes tendances confondues, réunis au sein du Parlement en présence de trois ministres (Mezouar, Akhannouch et Bouaida), ont unanimement exprimé leur mobilisation pour défendre les "intérêts suprêmes de la Nation.

18/12/2015