Suite à la décision de la Cour de justice de l’Union Européenne, le ministre de l’Agriculture Aziz Akhannouch a qualifié la décision « d’incohérente » dans un communiqué publié ce vendredi après-midi.
«À l'heure où l'accord, au bout de trois années d'application, s'approche d'une clause de rendez-vous censée l'orienter vers une plus grande ouverture, nous assistons à cette décision incohérente, qui va à l'encontre de l'esprit de partenariat historique entre le Maroc et l'UE», souligne le communiqué qui déplore une décision « étonnante et surtout incompréhensible » qui « bafoue les engagements de l’UE vis-à-vis de l’agriculture marocaine ».
Toujours selon le même communiqué, le Maroc et l’UE, « ont eu à faire des concessions afin de conclure un accord juste et équitable bien que la balance commerciale agricole reste excédentaire en faveur de l'Europe ». « Il nous paraît clair que les motivations de cette décision sont ailleurs », rappelle le département d’Aziz Akkhanouch. « Les agriculteurs marocains sont dans l'attente de la suite qui sera réservée par ses différentes instances à cette décision et d'une prompte réaction au vu des grands enjeux liant les deux partenaires », conclut le communiqué.

11/12/2015