L'Union européenne a réagi officiellement ce mercredi soir à l’"avis" de l’Avocat général de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) dans lequel il considère que "l’accord de pêche conclu entre l’UE et le Maroc est invalide". Les détails.

Dans sa première réaction à "l’avis" controversé de l’Avocat général de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), Melchior Wathelet, relatif à l’accord de pêche, l’Union européenne a précisé que "le Maroc est un partenaire clé, avec lequel nous avons développé un partenariat riche et diversifié depuis plusieurs années».

 

«C'est notre volonté non seulement de préserver la relation privilégiée que nous partageons, mais aussi de la renforcer».

 

Par ailleurs, l'UE a souligné "attendre la décision finale de la Cour de justice" pour se prononcer. «Dans l'attente de la décision finale de la Cour de justice, nous nous abstenons de commenter l'affaire ou son issue», a en effet indiqué le communiqué.

 

Pour rappel, Melchior Wathelet a publié mercredi 10 janvier un avis dans lequel il considère que l’accord de pêche conclu entre l’UE et le Maroc est invalide du fait qu’il s’applique au Sahara occidental et aux eaux y adjacentes. Cet avis est émis deux jours à peine après l’annonce par le Commission européenne de l’entame des négociations avec le Maroc afin de renouveler l’accord de pêche qui arrive à échéance en juillet 2018.

 

11/01/2018