Daha - Plusieurs acteurs locaux marocains ont été unanimes à affirmer que la participation régulière et active des provinces du sud du Royaume aux côtés des autres villes aux congrès de l'Organisation des villes arabes (OVA) est un acquis portant plusieurs significations et illustre la pleine adhésion de ces villes marocaines dans l'espace arabe.

Dans des déclarations à la MAP, en marge de leur participation au 16ème congrès général de l'OVA, qui se tient actuellement à Doha sous le signe les villes arabes et les défis du développement durable, ces acteurs ont affirmé que la présence, à cette grande rencontre, des provinces du sud, représentées par les villes de Laâyoune et Boujdour, reflètent la détermination des responsables locaux dans ces régions à réitérer leur identité marocaine et leur attachement à l'intégrité territoriale du Royaume.

 

Dans ce sens, le président du conseil municipal de Laâyoune, Hamdi Ould Rachid, a fait part de sa fierté de voir sa ville prendre part d'une manière régulière aux réunions de l'OVA et d'être membre du bureau permanent de l'organisation depuis 1977 et ce, à l'instar des villes saoudiennes de Médine et de la Mecque. Cet acquis illustre la place importance qu'elle occupe, en tant que cité marocaine, dans la cartographie des villes arabes, s'est-il réjoui. 

 

Son statut de ville membre permanent de l'organisation, aux côtés de Rabat et Marrakech, est une expression du respect et de considération des autres villes membres à l'égard de Laâyoune et de leur soutien à l'intégrité territoriale du Maroc, a-t-il ajouté. 

 

 Ould Rachid a également rappelé que Laâyoune a tissé des relations fraternelles avec plusieurs villes arabes, indiquant que la 16ème conférence des villes arabes constitue une occasion pour exposer les efforts de développements dans les provinces du sud en général et à Laâyoune particulièrement, ainsi que l'examen des projets de jumelage avec plusieurs villes arabes. 

 

Pour sa part, le président du conseil municipal de Boujdour, Abdelaziz Aba, a souligné que la participation de sa ville s'ajoutera à une série d'acquis concrétisés sur le terrain et qui consacrent la marocanité des villes du sud. 

 

Et d'ajouter que la participation de Boujdour est une preuve irréfutable de la marocanité du Sahara et une reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur l'ensemble de ses provinces du sud. 

 

A son tour, le maire de Rabat, Fathallah Oualalou, chef de la délégation marocaine, a relevé que Laâyoune jouit d'un statut normal au sein de l'organisation des villes arabes, ce qui reflète l'adhésion de cette ville et des autres provinces du sud dans l'espace arabe. Cette participation est aussi une occasion pour les provinces du sud du Royaume de s'impliquer pleinement dans le débat sur les moyens d'élaborer une vision globale sur l'avenir des pays arabes, authentiques et modernes, a-t-il dit. 

 

Le Maroc est parmi les pays fondateurs de cette organisation non gouvernementale apolitique dédiée aux affaires municipales et urbaines dans le monde arabe. 

 

Créée en mars 1977, l'OVA Âœuvre pour la préservation de l'identité des villes arabes, le renforcement et la promotion de la décentralisation et du statut des autorités locales arabes, ainsi que l'adoption du système de la planification globale pour orienter des activités et des services sur la base de la réalité économique, environnementale et culturelle.

 

17/05/2013